La Délirante / Contacts

Adresse postale : La Délirante, 112 rue Rambuteau, 75001 Paris
Adresses Email : contact@ladelirante.fr / commandes@ladelirante.fr
Téléphone : 33 (0)1 45 08 42 58
Site Internet : www.ladelirante.fr

Président de l’Association : Patrick Genevaz
Directeur littéraire : Fouad El-Etr
Secrétaire de Rédaction : Edwige Dulac

 
Mentions légales

Ce site est réalisé, édité, entretenu par les éditions La Délirante.
Association régie par la loi de 1901.
SIRET 401 591 631 00015
Il est hébergé par la Société OVH.
Webmaster : Stephan Nave
Photos de La Délirante à Reid Hall : Véronique Fanchette, Ronald Bellugeon
et Alexandre de Nunez

 
Manuscrits

La Délirante est un éditeur épisodique, qui fait paraître deux ou trois titres, souvent des traductions, tout au plus, par an, un ouvrage de bibliophilie parfois, et réédite régulièrement l’ensemble de son catalogue. Neuf numéros d’une revue tirée à trois ou quatre mille exemplaires, soixante titres, autant de tirages de tête, en quarante cinq ans, et de grands papiers, et de nombreuses réimpressions, plus de dix mille exemplaires pour certains titres.


   Nous sommes en dehors du temps. Vous ne supporteriez pas notre rythme, ni nos manières de faire, quand bien même nous déciderions ou trouverions le moyen de publier votre manuscrit comme il mériterait de l’être : ISBN discrets ; codes barres bannis, et quatrièmes de couverture ; dédain des prix, d’où qu’ils viennent, de poésie surtout ; absence de service, sauf à de rares exceptions, de presse ; diffusion lapidaire et lente auprès de libraires choisis pour leur amour des livres et de la poésie ; dates de parutions très peu conventionnelles, négligeant la cohue des rentrées, littéraires ou non, la plupart des salons, marchés, foires, livres en fête et tous autres printemps artificiels. N’accordons pas davantage d’entretiens ni d’interviews, sinon imaginaires ; n’organisons pas de signature pour nos auteurs, sinon défunts ; n’avons pas de comptes facebook, twitter ou autres, ni de blog pour ne rien dire.

   Si vous nous faites tenir un manuscrit par la poste, joignez une enveloppe timbrée pour son retour ; par internet, n’espérez pas de réponse. L’éditeur ne rend compte à personne de ses choix, même favorables.